Tout doux

Tout doux
J’veux qu’on soit tout doux
Que tu sois tout doux
Moi je suis tout doux

Parle-moi
Dis-moi tout
Fais-moi jouir
Ton regard
Tes mots doux
Prend ma main
Prend ma bouche
Effleure-moi
Baise-moi fort
Frissonne-moi
Taquine moi
Bouscule-moi
Apprends-moi
Raconte-moi
Fais-moi voir
Montre-moi
Fais-moi rire
Déplace-moi
Décoche-moi
Encoche-moi
Emmène-moi
Tes deux yeux
Les deux miens
La forêt
Ta musique
Tes cailloux
Ton visage
Dans la brume
Ton sourire
Quand tu tombes
Quand tu blagues
Quand t’expliques
Quand tu sais
Quand tu veux
Quand tu doutes
Quand t’as peur
Quand t’as mal
Quand tu m’aimes
Quand tu ris
Quand le jeu
Tu l’écris
Quand tu danses
Quand tu filmes
Quand tu cherches
Quand tu luis
Dans mes yeux
Comme un phare

Tu respires
Et la ville
Ses lumières
Ta chaleur
C’est facile
C’est trop bon
J’pense à rien
J’pense à rien
J’pense à rien
Juste à toi
Juste à moi
Avec toi

Toi et moi (tout doux)
Ton amour
Qui t’es toi
Ce regard
Un silence
Tu m’angoisses
Dis pas ça
On dirait que
Dans ma tête
Je ne sais pas
Recule
Me touche plus plus
Vas-y sors
J’veux plus rien
Plus ton souffle
Plus ton odeur
Plus ton corps
J’ai peur
J’ai mal
J’comprends plus
C’est noué
Dans ma gorge
Il y a un nœud
Un casse-tête
J’veux t’résoudre
Me répandre
Me résoudre
Sans attendre
J’veux chialer
Sans un bruit
Bruyamment
Et les deux
En même temps
En marchant
En fumant
En chantant
J’veux sentir
Ton absence
La carence
Et le poids
Et l’écho
De mon vide
Qui s’étend
Sans le tient
Comme avant
Subitement
Dans mon cœur
Tu as l’air
D’être indigne

Nous sommes forts
Mais si fort
Car nous sommes
sûr d’être deux
Nous aimons
Aussi fort
Qu’il se peut

Une bougie
Ça se souffle
Une flamme
Ça vacille
Tu as peur
Je panique
Je trébuche
Tu ramasses
Tu te haies
Contre moi
Je me hais
Pour cette fois
Toi et moi
Non miscibles
Impossible
de s’étreindre
Impossible
de s’atteindre
Tous les mots
Sont bloqués
Les émotions
Gardées
Nous brûlions
Tous les deux
Aujourd’hui
Je te brûle
Sans attendre
J’veux chialer
Sans un bruit
Bruyamment
Et les deux
En même temps
En marchant
En fumant
En chantant
J’peux sentir
Ton absence
La carence
Et le poids
Et l’écho
De mon vide
Qui s’étend
Sans le tient
Comme avant
Subitement
Dans mon cœur
Tu était là
Tout à l’heure

Nous étions
Sur qu’à deux
Nous serions
Invincibles
Nous étions
Sur qu’à deux
Nous serions
Invincibles
Nous étions
Sur qu’à deux
Nous serions
Invincibles
Nous étions
Des lueurs
Des chaleurs
Invincibles

Je sais pas j’t’ai dit
Tout, tout doux
J’veux qu’ça soit
Moi je suis
Moi je suis


More from Sam Cornil