Ils te le rendent bien

Quand je marche avec toi
Quand je plonge dans tes yeux
Quand j’écoute ta voix
Quand j’attrape ta main,
tous les êtres, vivants et non vivants, se retrouvent sur un même plan d’égalité.
tous, même ton dans néant intime,
tu leur laisses de la place,
tu t’en sens solidaire,
avec comme pour but, celui d’abolir cette lutte sans fin pour la reconnaissance.
et eux, quand je les regarde, je le sens, avec joie : ils te le rendent bien.


More from Sam Cornil