La NSA révèle comment les smartphones exposent secrètement vos données

À travers un document publié cette semaine, la NSA révèle les nombreuses façons méconnues dont les smartphones exposent les données de géolocalisation. L’agence de surveillance prodigue aussi quelques conseils pour se protéger…

Lorsque vous utilisez votre smartphone, vous n’avez pas nécessairement envie d’être pisté à la trace. C’est la raison pour laquelle vous désactivez les services de géolocalisation quand vous voulez être tranquille.

Malheureusement, en réalité, les smartphones exposent les données de géolocalisation de nombreuses autres façons méconnues du grand public. C’est ce que révèle aujourd’hui la NSA : la célèbre agence d’espions des États-Unis.

À travers un fichier PDF publié cette semaine, la NSA révèle les différentes manières dont les smartphones exposent les informations de localisation. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a de quoi hésiter à utiliser son téléphone…

Selon le document, allumer un smartphone suffit à exposer les données de géolocalisation. Pour cause, dès que l’appareil se connecte au réseau cellulaire, il transmet des données de géolocalisation en temps réel au fournisseur d’accès internet.

Par conséquent, le fournisseur en question peut pister les utilisateurs ” sur une large zone “. Or, toujours d’après la NSA, si ces données tombent entre de mauvaises mains, cela représente un véritable danger pour votre sécurité.
L’agence ajoute que plusieurs fournisseurs de réseau américains ont été épinglés et sanctionnés pour vendre les données à des tiers. Le risque pour la confidentialité est donc bien réel.

Par ailleurs, outre les services de géolocalisation, il faut savoir que le WiFi, le Bluetooth, ou encore l’option ” Find My Phone “ transmettent aussi les données de géolocalisation. Il convient donc de désactiver ces fonctionnalités quand vous ne les utilisez pas.
La NSA précise aussi qu’il ne faut pas confondre les services de géolocalisation avec le GPS. De fait, si vous ne désactivez pas le GPS, vous pouvez toujours être pisté. Désactiver les services de géolocalisation empêche uniquement l’accès au GPS par les applications, mais pas par le système d’exploitation du téléphone…

Plus surprenant encore : même en ” mode Avion “, votre position géographique n’est pas totalement dissimulée. Des équipements tels que les ” renifleurs sans fil ” peuvent déterminer la force du signal et se baser sur les données des différents capteurs pour calculer la position géographique du smartphone.
Pour terminer, la NSA estime qu’il est tout simplement impossible d’éviter totalement que vos données de géolocalisation soient exposées. Vous pouvez uniquement réduire le volume de données partagé et les manières dont des tiers, y ont accès.

Le fait que la NSA tire la sonnette d’alarme à ce sujet peut sembler ironique. Pour rappel, en 2013, l’agence de surveillance avait été dénoncée par Edward Snowden pour avoir secrètement surveillé les Américains via leurs téléphones et leurs ordinateurs.

Quoi qu’il en soit, l’organisation semble avoir décidé de chercher la rédemption en aidant les citoyens à protéger leur vie privée. En réalité, ce revirement ne date pas d’hier. Déjà en 2019, la NSA lançait Ghidra : un outil open source dédié à l’ingénierie inversée.

Ces conseils sont particulièrement bienvenus en cette période de pandémie, à l’heure où de nombreux gouvernements (y compris en France) cherchent à utiliser les données de géolocalisation de smartphone pour le traçage de contacts des cas de COVID-19.

De plus, les informations de géolocalisation sont précieuses et sensibles, puisque des cybercriminels peuvent les exploiter pour tendre des pièges de type phishing, spyware ou stalkerware et bien plus encore. En conclusion, bien que cette habitude soit ancrée dans les moeurs, il semble peut-être préférable de ne pas toujours garder votre smartphone sur vous…

Sources


You'll only receive email when anonyx publishes a new post

More from anonyx