Décret sur l'imposition de certaines sanctions en cas d'ingérence étrangère dans une élection aux États-Unis

Décret sur l'imposition de certaines sanctions en cas d'ingérence étrangère dans une élection aux États-Unis

Émis le: 12 septembre 2018

Par l'autorité qui m'est conférée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d'Amérique, y compris l'International Emergency Economic Powers Act (50 USC 1701 et suiv.) (IEEPA), le National Emergencies Act (50 USC 1601 et suiv. .) (NEA), article 212 (f) de l'Immigration and Nationality Act de 1952 (8 USC 1182 (f)), et article 301 du titre 3, United States Code,

Moi, DONALD J. TRUMP, Président des États-Unis d'Amérique, je trouve que la capacité des personnes situées, en tout ou en partie, en dehors des États-Unis, d'interférer ou de miner la confiance du public dans les élections aux États-Unis, y compris par le biais de l'accès à l'infrastructure électorale et électorale ou la diffusion secrète de propagande et de désinformation constitue une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis. Bien qu’il n’y ait eu aucune preuve d’une puissance étrangère modifiant le résultat ou le tableau des votes lors d’une élection aux États-Unis, les puissances étrangères ont toujours cherché à exploiter le système politique libre et ouvert des États-Unis. Ces dernières années, la prolifération des appareils numériques et des communications sur Internet a créé des vulnérabilités importantes et amplifié la portée et l'intensité de la menace d'interférence étrangère, comme l'illustre l'évaluation de la communauté du renseignement de 2017. Je déclare par la présente une urgence nationale pour faire face à cette menace.

En conséquence, je commande par la présente:

Section 1. (a) Au plus tard 45 jours après la conclusion d'une élection aux États-Unis, le Directeur du renseignement national, en consultation avec les chefs de tout autre département exécutif et agence (agence) approprié, procède à une évaluation de toute information indiquant qu'un gouvernement étranger, ou toute personne agissant en tant qu'agent ou au nom d'un gouvernement étranger, a agi dans l'intention ou dans le but d'interférer dans cette élection. L'évaluation doit identifier, dans toute la mesure possible, la nature de toute ingérence étrangère et les méthodes employées pour l'exécuter, les personnes impliquées et le ou les gouvernements étrangers qui l'ont autorisée, dirigée, parrainée ou soutenue. Le directeur du renseignement national remettra cette évaluation et les informations justificatives appropriées au président, au secrétaire d'État, au secrétaire au Trésor, au secrétaire à la Défense, au procureur général et au secrétaire à la sécurité intérieure.

Texte d'un avis sur la continuation de l'urgence nationale en ce qui concerne l'ingérence étrangère dans ou miner la confiance du public dans les élections américaines

Émis le: 10 septembre 2020

Le 12 septembre 2018, par le décret 13848, j'ai déclaré une urgence nationale conformément à l'International Emergency Economic Powers Act (50 USC 1701 et suivants) pour faire face à la menace inhabituelle et extraordinaire à la sécurité nationale et à la politique étrangère des États-Unis. États constitués par la menace d'une ingérence étrangère ou d'une atteinte à la confiance du public dans les élections américaines.

Bien qu’il n’y ait eu aucune preuve d’une puissance étrangère modifiant les résultats ou la compilation des votes lors des élections aux États-Unis, les puissances étrangères ont toujours cherché à exploiter le système politique libre et ouvert des États-Unis. Ces dernières années, la prolifération des appareils numériques et des communications basées sur Internet a créé des vulnérabilités importantes et amplifié la portée et l'intensité de la menace d'interférence étrangère. La capacité des personnes situées, en tout ou en partie, en dehors des États-Unis de s'ingérer dans ou de miner la confiance du public dans les élections aux États-Unis, notamment par l'accès non autorisé à l'infrastructure électorale et électorale ou par la diffusion secrète de propagande et de désinformation, continue de constituent une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis. Pour cette raison, l'urgence nationale déclarée le 12 septembre 2018 doit continuer en vigueur au-delà du 12 septembre 2020. Par conséquent, conformément à l'article 202 (d) de la National Emergencies Act (50 USC 1622 (d)), je suis la poursuite pendant 1 an de l'urgence nationale déclarée dans le décret 13848 concernant la menace d'ingérence étrangère ou de saper la confiance du public dans les élections américaines.

Cet avis est publié au Federal Register et transmis au Congrès.

DONALD J. TRUMP

LA MAISON BLANCHE,

10 septembre 2020.

Source


You'll only receive email when anonyx publishes a new post

More from anonyx