Enragés, les Italiens abandonnent leurs masques et dénoncent la pandémie en tant qu’escroquerie

Des centaines de manifestants italiens se sont rassemblés mardi sur la Piazza del Popolo à Rome, abandonnant leurs masques pour protester contre les restrictions du gouvernement italien visant à contenir la propagation du COVID-19.

Le groupe, qui s’appelle « les gilets orange », est dirigé par le général Antonio Pappalardo, carabinier à la retraite, qui ne croit pas que les enfants devraient porter des masques, selon le TIME.

Refusant de porter lui-même un masque, Pappalardo a déclaré : « Ces poumons sont à moi. Je vais prendre soin de mes poumons. La respiration est sacrée ».

Les gens qui remplissaient la place n’ont pas respecté les directives de distanciation sociale établies par le gouvernement.
Pappalardo a présenté ces mesures de confinement comme une atteinte à la liberté. D’autres orateurs ont affirmé que la pandémie n’avait jamais existé et que les politiciens en avaient profité pour renforcer leurs propres pouvoirs. –TIME

Ailleurs à Rome, les leaders de l’opposition, dont le chef du parti de la Ligue, Matteo Salvini, ont manifesté mardi pour exiger la démission du gouvernement.

Sources


You'll only receive email when anonyx publishes a new post

More from anonyx