Italiagate : le gouvernement Conte accusé d'être responsable de la fraude électorale contre Trump

Apparemment, il n'y a pas que la Suisse qui a joué un rôle crucial dans l'opération internationale de piratage informatique contre les élections américaines.

Dans la dernière contribution publiée précédemment sur ce blog, l'auteur et chercheur suisse-américain Neal Sutz a expliqué le rôle déterminant de la Suisse dans la fraude électorale perpétrée contre Donald Trump.

La Suisse a en effet acheté le code source de Scytl, le programme lié à son tour à Dominion Voting System, la société canadienne ayant des liens avec la famille Soros et les Clinton, accusés d'avoir déplacé des centaines de milliers de votes de Trump à Biden.

La Suisse a joué un rôle dans la fraude car elle était pleinement consciente des défauts structurels de Scytl, mais n'a en aucun cas alerté l'administration de Trump sur les graves dysfonctionnements de ce logiciel.

Quoi qu'il en soit, il y a un pays qui pourrait être encore plus impliqué et considéré comme directement responsable du piratage dans les élections américaines, et ce pays serait l'Italie.

Sources


You'll only receive email when they publish something new.

More from anonyx